A cheval pour montrer que rien n’est impossible – le défi d’un adhérent AACIV

Derniers préparatifs avant le grand départ samedi. Philippe effectuera sa randonnée sur Vénus, une jument pur-sang arabe.

Extrait article Ouest-France – 13 septembre 2018

 

Atteint d’une maladie neuromusculaire, Philippe Querniard va parcourir 350 kilomètres, de Saint-Thurial jusqu’aux Monts-d’Arrée. Un rêve et un défi.

L’histoire

« J’ai un peu le trac » Philippe Querniard jette un oeil sur les cartes IGN qui s’étalent sur la table. Chaque étape y est soigneusement préparée : itinéraire, kilométrage, lieu de bivouac…

Quelques détails à régler et Philippe pourra monter en selle pour une aventure exceptionnelle : parcourir 350 kilomètres à cheval, de Saint-Thurial jusqu’aux Monts-d’Arrée, dans le Finistère.

Retarder l’évolution de la maladie

Cette randonnée, c’est son rêve depuis longtemps. Un rêve en forme de défi pour Philippe, qui souffre de la maladie de Charcot-Marie-Tooth. Cette myopathie invalidante se traduit par une fonte des muscles (mollets, bras…) et un raidissement au niveau des cuisses, du dos, de la nuque.

« J’ai aussi souvent des crampes, des sensations de brûlure, de vertige,explique Philippe. Pour soulager les douleurs, il y a les médicaments. Et les cures. Mais elles ne me conviennent pas »

Ce qui fonctionne en revanche, ce sont les séances de kinésithérapie. « Par des étirements, en stimulant le corps, elles permettent de retarder l’évolution de la maladie et de se réapproprier son corps. »

Rien n’est impossible

Mais le meilleur remède reste le moral, l’acceptation de la maladie. « C’est ce qu’il y a de plus important. Pour moi, il n’y a pas de combat, je ne suis pas en guerre contre mon corps. »

Ces 350 km, qu’il prépare depuis le mois de janvier, il les imagine comme une façon de « démontrer que la recherche du bonheur est une forme de guérison ».

Le périple se déroulera du 15 septembre au 6 octobre. Philippe sera accompagné de trois cavaliers, d’une kiné (cavalière elle aussi) et de deux personnes assurant l’intendance.

« Quand on ne peut plus se balader dans la nature en marchant, il faut chercher une aide », assure Philippe. Celle de Philippe, c’est le cheval. Ancien cavalier, il s’est remis en selle il y a quelques semaines.

« Je me donne pour objectif de prouver qu’il est encore possible, même atteint d’une maladie invalidante, de réaliser ses rêves, de construire un projet. »

Cette aventure est rendue possible grâce à l’association Handi Rando Cheval, à des nombreux amis et bénévoles. « Sans eux, rien n’aurait été possible. »

Philippe Querniard fêtera ses 60 ans le 6 octobre, jour de son arrivée au Mont Saint-Michel-de-Brasparts. « Ce sera sûrement un moment très émouvant » Mais certainement pas un point final. Philippe veut continuer à s’investir dans l’association pour communiquer sur le handicap et montrer que « rien n’est impossible ».

On pourra suivre Philippe Querniard pendant son périple via Facebook : handi rando cheval.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-thurial-35310/cheval-pour-montrer-que-rien-n-est-impossible-5968822

 

Articles similaires