Retour à la source de l’équitation western…

Retour à la source de l'équitation western...
Photo hibabelbou - extreme race à Guilligormach (29) en 2010

Retour à la source de l’équitation western ; le vrai travail du cow-boy… le bétail.

Plus difficiles à pratiquer, non par une difficulté réelle mais surtout par le besoin d’infrastructures adaptées ; pour les épreuves de cow work il faut du bétail, et c’est là que réside souvent le problème :

1. Trouver un agriculteur ou un éleveur qui accepte de vous confier un lot de jeunes vaches…
2. Trouver les structures adaptées, une simple carrière ne suffit pas pour travailler en sécurité.
3. Avoir un nombre de fences (barrières) suffisant pour les pens (enclos)
4. Trouver le bon coach (il faut peutêtre commencer par çà !!!) car on ne s’improvise pas cow-boy et on ne fait pas n’importe quoi avec les vaches. Il y a l’art et la manière !!!
5. Avoir le bon cheval qui ait un vrai cow sense. Ce cheval là ne se trouve pas sous le premier sabot venu et on peut se faire plaisir et débuter sur le bétail sans avoir un crack. J’ai débuté et me suis bien amusée avec Iris mon trotteur français qui avait le sens de la vache mais pas la morphologie pour se déplacer aussi vite et bien qu’un cheval américain, là encore tout repose sur l’éducation.

La première étape c’est donc de savoir travailler son cheval, lui apprendre les manoeuvres et le comportement qu’il devra avoir selon qu’il sera face à la vache, dans le troupeau, à la poursuite de la vache, ou lors de la capture au lasso (roping). Tout ce travail préparatoire peut se faire sans vache !!! Et oui on utilise un leurre : une fausse vache tractée par un quad, un pro cutter (vache mécanique se déplaçant sur un câble tendu dans le manège), une fausse vache sur roulettes poussée par un courageux volontaire etc…

Une évidence avoir un cheval parfaitement désensibilisé aux vaches, au lasso, à la tension et à la traction du lasso qu’elle soit devant ou derrière le cheval.
Là encore, quelques heures de travail à pied et à cheval.

Quelques épreuves : (source site AFEW)

LE CUTTING

Le Cutting est une épreuve où l’on juge l’aptitude du cheval au tri de bétail dans l’arène. Le cheval doit agir sur ses seules initiatives, dès que le veau est sorti du troupeau, pour l’empêcher d’y retourner, toute action du cavalier sur le mors étant pénalisée.
N’hésitez pas à taper « cutting » sur You Tube pour voir le travail extraordinaire, réalisé par les chevaux; de vrais félins…

LE WORKING COW

L’épreuve teste les dispositions du bon cheval de ranch, le Working Cow se divise en deux parties, en Reining sur un parcours individuel (Dry Work), et sur son sens du bétail dans un parcours individuel de contrôle du bovin (Fence Work).

LE TEAM PENNING

Cette épreuve se dispute par équipes de trois cavaliers. Elle consiste à trier trois veaux pré-désignés (couleur ou numéro), à les conduire dans un enclos ouvert sur un côté, et à les maintenir dans cet enclos, le tout dans un temps imparti.
Dans le prochain article, je vous parlerai du Versatile Ranch Horse, épreuve très complète et accessible à tous, qui me tient particulièrement à coeur.
En Bretagne et Pays de Loire quelques bonnes adresses pour vous offrir un stage :

  • DD Ranch Work ; Le Saint (56) dans un site superbe, travail des vaches au quotidien.
  • MC Arnaud Ranch ; Le Petit Auverné (49) stages fréquents une bonne adresse pas trop loin de Rennes.
  • American Ranch Robert Roblet ; Gahard(35) plus axé cutting.

Françoise Ferchat

Articles similaires